Actus Réunion

Arrestation, tension et contestation aux Comores avant l’investiture d’Azali Assoumani: actualités récentes

L’investiture du président des Comores, Azali Assoumani, suscite des tensions suite à son élection contestée au premier tour en janvier. Des critiques ont été émises concernant les dépenses engagées pour les festivités, malgré l’épidémie de choléra et les inondations dévastatrices. Certains opposants ont été arrêtés et incarcérés.

La situation politique aux Comores reste instable malgré les élections, notamment en ce qui concerne la légitimité du président de la République. L’investiture d’Azali Assoumani en tant que chef de l’archipel a ravivé les tensions suite à son élection au premier tour en janvier.

Des leaders de l’opposition qui avaient critiqué les dépenses pour l’investiture ont été arrêtés, dont le coordinateur du parti Juwa, Ismaël Msaidie. Un autre opposant, Mohamed Daoud, ministre de l’Intérieur précédent, a également été arrêté et incarcéré, malgré des problèmes de santé.

Les dépenses pour l’investiture sont fortement contestées, notamment en raison des catastrophes naturelles récentes et de la crise sanitaire. L’épidémie de choléra a déjà fait de nombreuses victimes dans l’archipel, accentuant les critiques envers les festivités prévues.

La présence de plusieurs chefs d’État étrangers à l’investiture est également sujet à controverse, avec sept dirigeants prévus pour assister à l’événement, selon Alwatwan.

Source

FranceTV

Add comment