Actus Réunion

Affaire emplois fictifs Région : parquet en appel relaxe prévenus

Didier Robert et tous les prévenus impliqués dans l’affaire des emplois fictifs de la Région ont été relaxés hier, mardi 21 mai. Ce mercredi, le parquet a décidé de faire appel de cette décision.

Coup de théâtre dans l’affaire des emplois fictifs de la Région.

Hier, mardi 21 mai, le président du tribunal de Saint-Denis a jugé que l’enquête manquait de preuves suffisantes pour confirmer les accusations et a donc relaxé tous les prévenus.

Le parquet a annoncé aujourd’hui qu’il faisait appel de cette décision.

Les recrutements de huit anciens collaborateurs avaient été jugés comme des « emplois de complaisance » par la Cour Régionale des Comptes, qui a mis en lumière cette affaire.

Didier Robert et deux de ses collaborateurs sont soupçonnés d’avoir engagé huit conseillers et chargés de mission, non pas pour leurs compétences, mais pour leurs liens politiques, avec un salaire moyen de près de 5 000 euros bruts.

Le 15 avril dernier, tous les accusés ont comparu devant le tribunal de Saint-Denis pour répondre des soupçons d’emplois fictifs au sein du cabinet du président de région entre 2016 et 2019. Après cinq jours de débats, les avocats de la défense ont plaidé pour la relaxe de leurs clients.

Le tribunal de Saint-Denis a confirmé la relaxe hier.

Une décision qui a soulagé Ismaël Aboudou, l’un des prévenus relaxés, qui estime que « la justice a été rendue« .

Cependant, ce soulagement est de courte durée car le parquet a décidé aujourd’hui de faire appel de cette décision, ayant initialement requis une peine d’un an de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité pour l’ancien président de Région.

Source

FranceTV

Add comment