Actus Réunion

Comores : incarcération du porte-parole de l’opposition la veille de l’Eïd-Ul-Fitr

L’arrestation d’Ibrahim Abdourazak, porte-parole de l’opposition, juste avant la fête de l’Eïd-Ul-Fitr, illustre la répression croissante à l’égard des opposants politiques. Cette période de célébration religieuse revêt une importance particulière pour la communauté musulmane. L’incarcération de cet opposant médiatique est perçue comme une forme de réprimande.

Depuis les élections contestées et la confirmation de résultats controversés, le climat politique aux Comores s’est considérablement durci. Les voix dissidentes ont du mal à se faire entendre sans craindre des poursuites judiciaires.

Razida Ibrahim Abdourazak, porte-parole de l’opposition, en a fait les frais. Le mardi 9 avril 2024, à deux jours de l’Eïd-Ul-Fitr, il a été arrêté et placé en détention pour « Incitation à la haine de la population », rapporte Comores Infos.

Depuis sa réélection en février 2024, Azali Assoumani a été accusé par cet opposant médiatique de fraude électorale.

Les tensions politiques se sont intensifiées depuis le début de l’année 2024, marqué par la disparition puis l’incarcération d’un autre leader de l’opposition, Achmet Said Mohamed. Les manifestations qui ont suivi les élections ont été violemment réprimées par les autorités, témoignant de l’instabilité actuelle dans le pays.

Source

FranceTV

Add comment