Actus Réunion

Arnaque à La Réunion : Méfiez-vous des faux procès verbaux envoyés par SMS


La Réunion confrontée à une augmentation des arnaques. Après les mises en garde concernant les comptes Améli, les cartes vitales ou les banques, de nombreux Réunionnais reçoivent des SMS frauduleux intitulés « Info ANTAI ». Ces messages demandent le paiement d’une contravention inexistante. Il est fortement déconseillé de cliquer sur le lien.



Vous avez un retard de paiement de 35 euros pour une infraction au code de la route, pour éviter une majoration, vous devez régler au plus vite cette somme en ligne”, voilà le message que plusieurs Réunionnais ont reçu sur leur téléphone il y a quelques jours. Il s’agit bien d’une arnaque.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Sms frauduleux : attention à l’arnaque aux faux PV !

Les auteurs de l’arnaque se font passer pour l’Agence nationale de traitement Automatisé des Infractions (ANTAI). Ils sont renseignés sur les comptes bancaires des personnes à piéger, et se font même passer pour leur conseiller au téléphone.

Joé s’est fait arnaquer. “J’ai cliqué sur le lien et j’ai commencé à remplir les informations en ligne, avant de me rendre compte que c’était bien une arnaque”, explique le jeune homme, qui a été victime de phishing. Autrement dit, d’une escroquerie en ligne.

Attention, il ne faut surtout pas cliquer sur le lien envoyé par SMS.

Le but de cette arnaque est de récupérer vos données personnelles. Les escrocs vont revendre vos données et vous allez de nouveau être arnaqués. C’est un cercle vicieux, il faut faire attention.

Jean-Marie Potin, UFC Que Choisir

Pour ne pas tomber dans le piège, l’avocat en droits du numérique Sulliman Omarjee, rappelle aux consommateurs qu’il faut “redoubler de vigilance”, et qu’il faut “vérifier l’extension des adresses des sites internet”.

On a des arnaques aux faux conseillers, c’est-à-dire des gens qui ont obtenu des informations confidentielles sur l’état de vos comptes en banque. Il faut obligatoirement faire des manipulations pour éviter une fraude.

Maître Sulliman Omarjee, avocat en droits du numérique

La règle d’or est de signaler toute tentative d’escroquerie sur la plateforme cybermalveillance.

Pour ceux qui sont déjà tombés dans le piège, il faut porter plainte. C’est une étape incontournable pour se faire rembourser par sa banque.

Source

FranceTV

Add comment