Actus Réunion

Gestion de l’épidémie de dengue à Maurice et Rodrigues : critiques vives

Une cinquantaine de villages de l’île Rodrigues sont touchés par l’épidémie de dengue. Les députés de l’Organisation du Peuple de Rodrigues critiquent la gestion de cette épidémie, qu’ils estiment « devenue incontrôlable » et accusent les autorités mauriciennes. Des anciens directeurs des services de Santé de Maurice craignent que la dengue devienne endémique et mette en danger le tourisme et l’économie de l’île.

L’épidémie de dengue est hors de contrôle sur l’île Rodrigues, selon les députés de l’OPR. Vingt-cinq Rodriguais sont actuellement hospitalisés et il ne resterait plus une place disponible selon Jen-Rex Ramdally.

L’élu de l’opposition pointe du doigt la gestion globale de cette épidémie par les autorités mauriciennes : « Le commissaire Volbert soutient qu’il y a beaucoup d’améliorations dans le système de santé. Il a dit que beaucoup de personnes sont parties à l’hôpital avec des symptômes de dengue, mais rien n’est fait », avant de s’interroger, « Nous entendons aussi dire que les patients atteints de la dengue sont mélangés avec les patients normaux. Ils ne sont pas en danger ? », écrit Le Mauricien.

L’une des principales voix du parti d’opposition, Franchette Gaspard-Pierre-Louis, s’insurge contre l’absence de réactivité et le manque de communication : « La première vague est apparue en juin 2023 et elle a été mal gérée ».

Les ex-patrons, des services de santé de l’île Maurice, pointent du doigt la modification de l’organigramme à la tête de ce département : « Sous ce gouvernement, le département est dirigé par un chirurgien. C’est une première mondiale probablement. Auparavant, les directeurs de la Santé publique qualifiés étaient des médecins expérimentés en santé publique : le Dr Mumbodt, le Dr Jaypul, ou encore le Dr Gujadhur occupaient ce poste », note L’Express de Maurice.

Ces praticiens soulignent la responsabilité de plusieurs ministères dans la crise actuelle : « Le pays est dans un état chaotique. Le ministère de l’Environnement ne fonctionne pas. Les terrains non exploités accumulent de l’eau et sont jonchés de déchets. Le ministère des Collectivités locales n’est pas en mesure de nettoyer correctement les villes et les villages ».

Les spécialistes concluent en expliquant, « craindre que la dengue devienne endémique à l’île Maurice et mette en danger le tourisme et l’économie ».

Source

FranceTV

Add comment