Actus Réunion

Elections en Afrique du Sud : les élections les plus incertaines des 30 dernières années

Les grands partis en Afrique du Sud se préparent pour les élections générales mercredi prochain, anticipées comme les plus disputées depuis trois décennies. Le président Cyril Ramaphosa affirme déjà sentir “la douce odeur de la victoire” lors de sa dernière tournée de meetings avec des partisans à Soweto, berceau historique du Congrès national africain (ANC) dont il est issu.

Malgré les défis liés à la corruption, au chômage, à la croissance économique en berne et à la criminalité record, l’ANC risque de subir un revers sans précédent. La population, même dans des endroits symboliques comme les townships de lutte contre l’apartheid, exprime sa lassitude face à la situation actuelle.

Les partis politiques majeurs, tels que l’ANC, l’Alliance démocratique (DA) et les Combattants pour la liberté économique (EFF), intensifient leurs efforts en vue des élections. L’ANC, actuellement majoritaire au Parlement, risque de perdre sa majorité absolue pour la première fois, ce qui pourrait entraîner des alliances pour maintenir le pouvoir.

L’ex-président Jacob Zuma, non éligible en raison d’une condamnation récente, continue de jouer un rôle important dans la campagne électorale. Son parti, l’Umkhonto We Sizwe (MK), attire toujours une part significative des intentions de vote malgré son inéligibilité.

Source

Le Quotidien

Add comment