Actus Réunion

Élection présidentielle en Indonésie : un ancien général favori en tête

Élections présidentielles en Indonésie : Prabowo Subianto favori

Près de 205 millions d’Indonésiens ont commencé à voter mercredi pour désigner leur prochain président. L’actuel ministre de la Défense Prabowo Subianto, au passé militaire controversé, est favori pour succéder à Joko Widodo, en poste depuis une décennie.

Accusé d’atteintes aux droits humains sous la dictature de Suharto, dans les années 1990, Subianto, 72 ans, pourrait l’emporter dès le premier tour avec près de 52% d’intentions de vote selon les sondages, devançant Anies Baswedan, et Ganjar Pranowo. Un second tour se tiendrait en juin si aucun des candidats n’obtient la majorité.

Les 800.000 bureaux de vote resteront ouverts jusqu’à 13H00 dans le vaste archipel indonésien. Outre son président, l’Indonésie doit élire 580 députés et 20.000 représentants régionaux et locaux en une seule journée, un des plus grands scrutins au monde.

Alors que le président sortant est soupçonné d’avoir utilisé les ressources de l’Etat pour influencer l’élection en faveur de son ministre, Prabowo Subianto promet d’apporter la prospérité à tous les Indonésiens et de poursuivre la politique de ses prédécesseurs.

Prabowo Subianto, ancien chef des forces spéciales, a été accusé par des ONG d’avoir ordonné l’enlèvement de militants pro-démocratie dans les années 1990. Il a rejeté ces accusations et grâce à sa présence sur les réseaux sociaux, a adouci son image auprès des jeunes Indonésiens.

M. Prabowo a décollé dans les sondages avec la désignation à ses côtés pour le poste de vice-président de Gibran Rakabuming Raka, 36 ans, fils aîné de Jokowi. Une décision controversée de la Cour constitutionnelle permet à M. Gibran de se présenter, même s’il est théoriquement trop jeune.

Après 10 ans au pouvoir, Joko Widodo laissera à son successeur un pays connaissant une croissance constante, mais l’accession probable de M. Prabowo à la présidence suscite des inquiétudes quant à un éventuel recul des acquis démocratiques.

Anies Baswedan fait figure de finaliste probable en cas de second tour, tandis que Ganjar Pranowo pourrait jouer un rôle de faiseur de roi malgré son actuel retard dans les sondages.

Source

Le Quotidien

Add comment