Actus Réunion

Rencontre entre le pape et le président argentin Milei : échange de cadeaux et amabilités

Réconciliation en marche : Le président argentin Javier Milei a été reçu pour la première fois au Vatican par le pape François, tous deux natifs de Buenos Aires. Cette rencontre d’une heure visait à apaiser leurs relations après les critiques de l’économiste ultralibéral envers le pontife.

L’économiste ultralibéral âgé de 53 ans, qui souhaite faire de l’Argentine une puissance mondiale grâce à la dérégulation et aux privatisations, effectue sa première visite officielle à Rome dans un contexte économique tendu en Argentine.

L’entretien a duré 1H10 et s’est déroulé dans une ambiance détendue, les deux hommes échangeant des cadeaux. M. Milei a offert des biscuits traditionnels argentins au pape, très appréciés de ce dernier.

Aucune information n’a filtré au sujet d’un possible voyage du pape en Argentine, où Jorge Bergoglio n’est plus retourné depuis son élection à la tête de l’Eglise catholique en 2013.

Après avoir insulté le pape l’année dernière, Javier Milei a changé de ton et l’a encouragé à visiter son pays. Habituellement provocateur, il a présenté ses excuses au pape et déclaré le respecter.

En novembre, malgré les insultes, le pape a félicité le président fraîchement élu et lui a envoyé un chapelet.

Dimanche, les deux hommes ont assisté ensemble à une messe à la basilique Saint-Pierre pour la canonisation de la première sainte argentine, la religieuse du XVIIIe siècle “Mama Antula”.

M. Milei s’est ensuite entretenu avec des hauts responsables du Vatican pour discuter du programme du nouveau gouvernement argentin pour lutter contre la crise économique.

L’Argentine, en proie à une inflation de plus de 200%, est menacée de récession en 2024. Le gouvernement de M. Milei a mis en place des mesures d’austérité telles que la dévaluation du peso et la fin des subventions aux transports et à l’énergie.

La vision libertarienne de M. Milei est très éloignée de celle du pape François, notamment en ce qui concerne l’écologie et la lutte contre la pauvreté.

Lundi après-midi, M. Milei a également rencontré le président italien Sergio Mattarella et la cheffe du gouvernement Giorgia Meloni à Rome. Rien n’a filtré sur ces rendez-vous.

Source

Le Quotidien

Add comment