Actus Réunion

Procureur spécial exonère Biden mais souligne sa mémoire défaillante

Le procureur spécial met fin à l’enquête sur les documents confidentiels de Joe Biden.

Le procureur spécial en charge de l’affaire des documents confidentiels retenus par Joe Biden a décidé de ne pas recommander de poursuites judiciaires. Dans son rapport publié jeudi, il décrit le président américain comme un « homme âgé avec une mauvaise mémoire ». Cette décision écarte les tracas judiciaires pour le président démocrate, mais expose sa principale vulnérabilité : son grand âge (81 ans).

Nommé en janvier 2023 par le ministre de la Justice Merrick Garland, le procureur spécial Robert Hur conclut que Joe Biden a « sciemment gardé et divulgué des documents classifiés après sa vice-présidence alors qu’il était un simple citoyen ». Cependant, il estime qu’une inculpation ne se justifierait pas en raison de la « mauvaise mémoire » de Biden.

Dans un communiqué, Donald Trump a réagi en dénonçant « un système judiciaire à deux vitesses » et en assurant avoir « bien plus coopéré » avec les enquêteurs par rapport à l’affaire de Biden. Pourtant, le rapport relève un « contraste » entre les attitudes des deux hommes dans leurs dossiers respectifs.

La réaction républicaine à la Chambre des représentants est également exploitée dans le rapport. Ils estiment Joe Biden « inapte » à exercer ses fonctions en raison des défaillances de sa mémoire.

Dans son rapport de 388 pages, le procureur spécial a noté une aggravation de la mémoire de Joe Biden lors de leur entretien, le président ne se souvenant plus des informations clés de son mandat de vice-président.

Le conseiller juridique de la Maison Blanche, Richard Sauber, ainsi que l’avocat personnel de M. Biden, Bob Bauer, ont salué la décision du procureur spécial de ne pas engager de poursuites mais regretté des « commentaires déplacés » de sa part concernant la mémoire de Biden.

Source

Le Quotidien

Add comment