Actus Réunion

Dégâts de 3,5 milliards de dollars pour la culture et le tourisme en Ukraine en raison de la guerre

À ce jour, le coût total des dégâts physiques sur le secteur de la culture et du tourisme en Ukraine est estimé par l’UNESCO à près de 3,5 milliards de dollars, contre 2,6 milliards il y a un an, soit une hausse de 40%. La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a annoncé cette estimation à l’issue de la troisième évaluation des dégâts et des besoins, depuis février 2022.

Un bâtiment endommagé dans le centre de Kharkiv, en Ukraine.

Un bâtiment endommagé dans le centre de Kharkiv, en Ukraine.

Kharkiv est de loin la plus touchée

Cette estimation, réalisée conjointement par la Banque mondiale, le gouvernement ukrainien, la Commission européenne et les Nations Unies, porte sur un total de 4.779 biens culturels et touristiques signalés comme endommagés par les autorités ukrainiennes. Il s’agit de sites et bâtiments à valeur patrimoniale (2,41 milliards de dégâts) ; de biens culturels mobiliers, de collections et de dépôts culturels (161 millions) ; de bâtiments et ateliers dédiés aux industries culturelles et créatives (262 millions) ; et d’installations touristiques (650 millions).

La région de Kharkiv est de loin la plus touchée (près de 25% des dégâts recensés), suivie par celles de Donetsk (14,7%) et d’Odessa (7,6%).

Le tourisme a perdu plus de 30% en un an

Depuis février 2022, le secteur de la culture et du tourisme a également subi une perte de revenus de 19,6 milliards de dollars (+30% en un an). Plus de la moitié, soit 10,6 milliards de dollars, concerne la seule ville de Kyïv, principalement liée à la chute de la fréquentation touristique et au fort ralentissement des industries créatives.

La mobilisation de près de 9 milliards de dollars de 2024 à 2033 sera nécessaire pour financer les efforts de relèvement et de reconstruction, ce besoin de financement s’étant accru de 30% en un an.

Travaux de restauration au Centre culturel de Lviv.

Travaux de restauration au Centre culturel de Lviv

66 millions de dollars mobilisés par l’UNESCO

Pour répondre aux besoins les plus urgents, l’UNESCO a depuis 2 ans mobilisé plus de 66 millions de dollars auprès de ses Etats membres et du secteur privé. Notamment, le Japon a soutenu les efforts de l’agence onusienne en Ukraine à hauteur de près de 26 millions de dollars.

Ces fonds ont permis la mise en œuvre de dizaines d’actions de courts et moyens termes pour la culture, le patrimoine, l’éducation et les médias. L’UNESCO a également ouvert un bureau de liaison à Kyïv pour coordonner l’ensemble de ses opérations, il se compose actuellement d’une équipe d’une vingtaine de personnes.

Actions de l’UNESCO dans le domaine de la culture :

Depuis le printemps 2022, l’UNESCO accompagne la protection des biens culturels avec la livraison de matériel d’urgence et la mise en place de systèmes de gestion des risques. L’agence onusienne conseille les professionnels ukrainiens de la culture sur les meilleures façons de mettre les œuvres à l’abri ou encore de renforcer les dispositifs de prévention des incendies. Elle a aussi initié la numérisation 3D et l’inventorisation des biens culturels à Kyïv, Lviv, Odessa ou encore Tchernihiv. Ces données constituent une base documentaire indispensable à la reconstruction. Couplée à une coordination régionale des services de police et de justice, elles permettent aussi de lutter contre le trafic illicite de biens culturels.

L’UNESCO a initié plusieurs chantiers de consolidation et de réparation, notamment à Odessa (musée des Beaux-Arts, musée d’Archéologie, Maison des scientifiques) et dans plusieurs musées de Kyiv. A Odessa, dont le centre historique est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial depuis janvier 2023, l’UNESCO va également installer prochainement, grâce au soutien de l’Italie, un toit provisoire sur la Cathédrale de la Transfiguration, qui permettra de protéger la nef des intempéries le temps que soient conduits les travaux de reconstruction.

Depuis deux ans, l’UNESCO et ses partenaires ont formé plus de 1600 professionnels de la culture afin de renforcer les capacités des institutions nationales et locales dans toute l’Ukraine, dont la majorité du personnel n’avait jamais été confronté à des situations d’urgence. Les formations prodiguées portent notamment sur l’évaluation des dommages, la sécurisation des collections muséales et des bâtiments historiques, mais aussi la préservation du patrimoine vivant.

L’UNESCO a financé des résidences pour près de 100 artistes en exil. Elle agit aussi pour la poursuite des activités culturelles en Ukraine. A ce titre, elle vient d’octroyer des bourses à 14 nouveaux projets artistiques à travers le pays. Dans cette même démarche de soutien à la communauté artistique et culturelle de l’Ukraine, un centre culturel de l’UNESCO ouvrira à Lviv mi-2024, grâce à un financement de l’Espagne.

Source

Add comment